Droit international humanitaire : États puissants et mouvements de résistance

Guerre de Guérilla et Droit International

18 et 19 septembre 2009

Quelles règles humanitaires et quelle justice lors des guerres asymétriques? Toutes les guerres depuis plus de soixante ans sont des guerres asymétriques, avec le recours à la guerre de guérilla. Si le droit humanitaire définit des règles pour les conflits entre des armées régulières, il existe de vides juridiques lors des guerres asymétriques. Le droit à l’autodétermination, les luttes de libération, interpellent le droit international humanitaire.

Introduit par Stéphane Hessel, diplomate ambassadeur et résistant durant le Seconde Guerre mondiale, Théo van Boven, professeur de droit international, ancien directeur de la division des Droits de l’homme aux Nations Unies, Géraud de la Pradelle, juriste, professeur émérite à l’université Paris X, président de la Commission d’enquête citoyenne sur le génocide au Rwanda et Daniel Lagot, physicien, président de l’ADIF, analyse l’évolution du droit de la guerre, ses avancées et régressions.

Mireille Fanon-Mendès-France, Fondation Frantz Fanon et membre du Tribunal permanent des peuples, Nils Andersson, essayiste et analyste géopolitique et Jan Fermon, avocat, porte-parole de l’association Progress Law, débattent du droit de résister, des luttes de libération, de la guerre de guérilla et des lois antiterroristes.

Hocine Aït Ahmed, ministre d’État du Gouvernement provisoire de la République algérienne, dirigeant du Front de libération nationale algérien, Martina Anderson, membre de l’Assemblée de l’Irlande du Nord, Sinn-Fein, Francisco Caraballo, ancien dirigeant de l’Armée nationale de libération colombienne et Ian Halevi, ancien vice-ministre des Affaires étrangères de l’Organisation de libération de la Palestine apportent une contribution essentielle sur les défis et le respect par tous du droit humanitaire dans les luttes de libération.

Geneviève Garrigos, présidente d’Amnesty international France et Simon Foreman, président de la Coalition française pour la Cour pénale internationale posent le rôle respectif du CICR et de la CPI dans les conflits asymétriques.

Gilles Devers, avocat, intervient sur la plainte auprès de la CPI après les événements de Gaza et Jean Bricmont, professeur de physique, vice-président du BRussels Tribunal, sur la « responsabilité de protéger »

Édité sous le titre Droit international humanitaire : États puissants et mouvement de résistance. 2010

Retrouvez ci-dessous les 25 vidéos qui composent cette conférence. Vous pouvez également les regarder à la suite grâce à la liste de vidéo correspondant à l’ensemble de la conférence, disponible sur la chaîne YouTube de l’ADIF.

Stéphane Hessel - Introduction à la conférence

Salima Ghezzali - Introduction à la conférence

Daniel Lagot : 1990 - 2009, avancées et régressions du droit

Géraud de la Pradelle : Crimes de guerre et impunité

Débat suite à l'intervention de Géraud de la Pradelle

Théo van Boven : Torture as an instrument in the so-called war on terror